Femmes qui courent avec les loups: « Le compagnon: l’union avec l’autre

Femmes qui courent avec les loups: « Le compagnon: l’union avec l’autre

Les femmes qui coourent avec les loups« Aucun doute, dans les mythes, comme dans la vie, l’Homme Sauvage est à la recherche de sa fiancée de dessous-terre. »

« Que désire véritablement une femme? »

Voici la question, l’énigme éternelle que pose la nature sauvage et mystérieuse de toutes les femmes.

Ch.IV. Un hymne à l’Homme Sauvage: Manawee

Manawee était un jeune homme qui courtisait deux soeurs, deux jumelles.

Leur père déclara: Qu’il ne pourra les épouser qu’une fois qu’il aura découvert leur noms.

Un jour Manawee retenta sa chance, accompagné d’un petit chien, mais il échoua encore.feminiteassumee chien femme

Mais au lieu de rentrer le petit chien retourne auprès des deux soeurs et les espionna.

Il écouta ce qu’elles se disaient et tout en parlant, elles s’appelaient par leur nom.

Il partit à toute vitesse pour le dire à son maitre.

Sur le chemin une délicieuse odeur de viande l’attira. Le petit chien fit un festin d’un morceau de viande abandonné sur la route. Du coup, il ne se souvint plus des noms des demoiselles.

Il repartit chez les jumelles, les espionna à nouveau, entendit leur noms et se précipita pour rentrer.

Mais malheureusement une fois de plus, il fut détourné par une odeur de noix de muscade, émanant d’une tarte qu’il engloutit. Et à nouveau, la pense repue, il ne se rappelait plus des noms des deux jeunes femmes.

Il se rua du nouveau vers la maison des jumelles et constata qu’elles s’apprêtaient pour leur noces.

« Catastrophe » pensa le petit chien.

Lorsque les soeurs s’appelèrent par leur noms. Le chien les mis dans un coin de sa tête et fila, bien résolu à ne pas les oublier.

Il ignora tous les doux fumets qu’il perçut le long du chemin.

Soudainement un homme en noir sortit des buissons, attrape le petit chien et lui ordonna de lui donner le nom des jeune filles afin qu’il puisse les épouser.

Il se débattu corps et âmes pour échapper à l’intrus. Le petit chien le mordit et finalement l’étranger s’enfuit.

Le petit chien reprit le chemin de chez lui.

Arrivé à la maison, Manawee pris soin de son petit chien qui lui raconta toute l’histoire et lui donna les deux noms de femmes.

Manawee put enfin dire les deux noms, des deux femmes à leur père et il les épousa et ils vécurent, avec le petit chien, très heureux.

 

Analyse:

La Nature duale des femmes

Ce conte révèle un secret à propos des femmes: pour gagner son coeur sauvage, l’homme doit comprendre sa dualité naturelle.

La femme est composée de deux entités: extérieure et intérieure.

La femme extérieure vit au grand jour, on peut l’observer facilement, alors que la femme intérieure est davantage mystérieuse. Elle surprend peut apparaitre et disparaitre aussitôt.

«  »Ces deux femmes-qui-n’en font-qu’une » sont des éléments séparés, mais conjoints qui offrent des centaines de combinaisons dans la psyché. »

Le pouvoir du deux

Pour qu’une femme se sente bien, elle doit développer les deux aspects: le soi qui est le plus civilisé, extérieur; le soi sauvage, intérieur.

On voit également le pouvoir du deux chez l’Homme. « Manawee a sa propre nature duale: une nature humaine et une nature instinctive symbolisée par le petit chien. »

La tenace Nature Canine

Les chiens créent des liens entre les êtres.

Le petit chien aime du fond du coeur et pour longtemps, il pardonne sans effort, il peut se battre jusqu’à la mort. Il est persévérant.

L’ appétit qui séduit et handicape

Dans cette histoire on constate qu’un excès de bonnes choses peut conduire à oublier la chose la plus importante du moment.

Parvenir à la férocité

Le petit chien à mis une priorité, il ne se laissera plus distraire. Mais voilà qu’un étranger survient, l’attrape et lui ordonne de lui donner les noms des jeunes femmes.

Le petit chien se bat pour sauver sa vie et les noms des jeunes femmes.

Une fois la bataille terminée, il se souvint des noms et les transmit à l’homme qui le mérite: Manawee.

La femme intérieure

Le compagnon de la femme doit tenir compte de la dualité féminine. Il en va de même pour la femme envers son partenaire.

Si les deux partenaires sont à l’écoute de la dualité de chacun, alors un relation solide peut se construire.

Etes-vous à l’écoute de la part Sauvage de votre partenaire?

Je me ferrai un plaisir de lire vos commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *