Femmes qui courent avec les loups: « Découvrir les faits au flair: le rétablissement de l’intuition en tant qu’initiation »

Femmes qui courent avec les loups: « Découvrir les faits au flair: le rétablissement de l’intuition en tant qu’initiation »

Les femmes qui coourent avec les loupsLe trésor de la psyché féminine: l’intuition. Elle est de Celle qui Sait, la Femme Sauvage.

Vassilissa est une histoire russe qui raconte l’initiation d’une femme. Elle traite de de la transmission entre femmes du pouvoir instinctuel, de la Femme Sauvage, l’intuition.

Ch.III La poupée dans la poche: Vassilissa la sage

Sur son lit de mort, la mère de Vassilissa, lui donna une poupée. En dernière parole, elle lui dit : si tu perds ton chemin ou si tu as besoin d’aide demande à la poupée. Garde la toujours avec toi, cache là et occupe toi d’elle.

poupee femme feminite

Sur ce, elle mourra et les quitta. Vassilissa et son père la pleurèrent longtemps.

Le temps passa et son père se remaria avec une veuve, mère de deux filles.

Lorsque Vassilissa était seule avec elles, elles la maltraîtaient. Elles la haïssaient, car elle avait une douceur qui semblait venir d’un autre monde.

Un jour, la belle-mère et ses filles projetèrent de se débarasser de Vassilissa.

Elles l’envoyèrent chez Baba Yaga, la sorcière, chercher  du feu pour le foyer qu’elles avaient volontairement laisser s’éteindre. Elles espérèrent que cette dernière la tuerait et la mangerait.femme feminiteassumee babayaga

Vassilissa constatant le feu éteint et sous l’ordre de sa belle-mère se rendit donc chercher la braise chez Baba Yaga.

En chemin, à travers les bois, quand elle avait peur ou ne savait pas quelle direction prendre, elle touchait la poupée. Cette dernière la rassurait, lui indiquait quel chemin prendre.

femme feminiteassumee maisonCrédit photo: Cristina Corduneanu

Arrivant à l’étrange demeure de Baba Yaga, Vassilissa demanda du feu à la sorcière. Baba Yaga lui dit: je te donnerai du feu en échanges de tâches ménagères que tu devra exécuter. Sinon elle la menaça de la tuer.

Vassilissa se mit donc à l’oeuvre, emplie de doutes. Arrivera-t-elle à tout faire? La poupée la rassure et lui dit d’aller dormir que tout ira bien.

Au matin quand Vassilissa se réveille, elle constata que la poupée avait effectuée toutes les tâches ingrates.

Le soir, à son retour, Baba Yaga constatant que tous avaient été fait, lui dit qu’elle avait beaucoup de chance. Elle lui donna une tâche encore plus difficile, voir impossible à réaliser: trier des graînes de pavots d’un monticule de terre.

Une fois de plus, la poupée dit à Vassilissa d’aller dormir et que tout ira bien.

En effet, le lendemain tout avait été trié.

Baba Yaga finit par lui donner le feu dans un crâne et lui ordonna de filer.

« Vassilissa entra dans sa maison avec un sentiment de triomphe, car elle avait survécu à son dangereux voyage et rapporté le feu. »

Le crâne fixa un regard intense sur la marâtre et ses deux filles et au petit matin, il les avaient réduites en cendres.

Analyse:  Vassilissa traite de la transmission, de mère en fille, de l’intuition féminine, d’une génération à l’autre.

Pour saisir l’importance de ce conte, il faut bien comprendre que tous les aspects  de l’histoire font partie d’une seule psyché individuelle.

« L’initiation s’accomplit par la réalisation de certaines tâches. »

Le but est d’instaurer une relation d’amour et de confiance avec cette « femme qui sait », l’existence de l’archétype de la Femme Sauvage.

Voici les tâches initiatiques:

1. Permettre à la trop bonne-mère de mourir

Lorsque meurt la trop bonne-mère, la nouvelle femme nait.

Il nous faut veiller à nourrir notre intuition et que la trop gentille protectrice s’affaiblisse.

2. Mettre à nu l’ombre brut

Faire l’expérience de sa propre part d’ombre. Instaurer avec elle, une relation la meilleure possible.

3. Naviguer dans l’obscurité

Accepter de s’aventurer jusqu’au lieu d’initiation profonde. La poupée est notre aide invisible en soi, mais toujours accessible.

En lui transmettant la poupée, la mère à fait le don précieux à sa fille: savoir écouter son intuition.

Dans les bois Vassilissa apprend à faire confiance à la poupée. Sa relation avec sa poupée symbolise la relation entre une femme et son intuition.

4. Faire face à la vieille sorcière sauvage

Etre capable d’affronter l’image de la mère brutale. Baba Yaga impose à Vassilissa un travail de mise à l’épreuve.

5. Servir le non rationnel

Vassilissa demande le feu à Baba Yaga, elle devra accomplir des tâches ménagères en échange. A travers toute ses tâches Vassilissa apprend, par le biais de la poupée de l’intuition, à trier à comprendre, à tenir en ordre, à débarrasser, à nettoyer sa psyché.

6. Séparer ceci de cela

Baba Yaga exige de Vassilissa deux tâches extrêmement difficile: séparer le bon grains du mauvais, extraire les graines de pavots d’un monticule de terre.

Vassilissa va apprendre le discernement: savoir faire la part des choses de manière éclairée.

8. Interroger le Mystère

Poser les bonnes questions, les questions nécessaires.

9. Se tenir à quatre pattes

Vassilissa « a quitté la protection de sa trop bonne-mère intérieure, elle a appris à s’attendre à l’adversité dans le monde extérieur et à la traiter par la manière forte. »

Après cette épreuve, elle a confiance en elle, en sa force.

10. Reprojeter l’ombre

Utiliser la vision perçante (les yeux du crâne) pour reconnaître l’ombre négative (la belle-famille), la détruire.

« A la fin du processus de rétablissement de l’initiation, nous avons donc une jeune femme riche d’une expérience extraordinaire, qui a appris à suivre son savoir. Elle a subi, à travers toutes les tâche, une initiation complète. »

N’avez-vous pas envie d’accomplir ce qu’elle a accompli?

La Femme Sauvage est celle qui ose, celle qui crée et détruit.

Soyez cette femme-là!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *